Lundi - Vendredi / 08h30 - 17h30
|
institutduliege@free.fr
|
04 68 83 39 83

Institut de conseil et de développement forestiers
consacré à la Suberaie, au Chêne-liège et au Liège
Institut de conseil et de développement forestiers
consacré à la Suberaie, au Chêne-liège et au Liège
Institut de conseil et de développement forestiers
consacré à la Suberaie, au Chêne-liège et au Liège
Institut de conseil et de développement forestiers
consacré à la Suberaie, au Chêne-liège et au Liège
Institut méditerranéen du liège

Institut National de recherche &de développement de la suberaie, du Chêne-liège et du liège

  • L'institut
  • Nos Actions
  • Le liège
  • La levée du Liège
à propos de nous

Institut Méditerranéen du Liège à Vivès

L’IML est une association loi 1901 qui fut initiée par les acteurs de la forêt privée, comme en témoigne aujourd’hui encore, la représentativité de son conseil d’administration : Président M. Jacques Arnaudiès, maire de Vivès…
En savoir +

Les actions de l'institut

Institut Méditerranéen du Liège à Vivès

Depuis sa création en 1993, l’Institut méditerranéen du liège accompagne le développement de la filière liège française en apportant un appui technique aux propriétaires subériculteurs, en menant des actions de promotion et de formation auprès du grand public et des professionnels…
En savoir +

Le liège : définition, formation et composition

Institut Méditerranéen du Liège à Vivès

Le liège est un tissu végétal formé de cellules mortes aux parois subérifiées. Il protège les parties vivantes du tronc et des branches de l’arbre. La croissance en diamètre de la tige de chêne-liège résulte de deux assises génératrices de cellules…En savoir +

La levée du Liège

Institut Méditerranéen du Liège à Vivès

Il s’agit d’une opération cruciale puisque c’est elle qui permet de récolter le liège : la levée est un peu au chêne-liège ce que l’abattage est aux autres essences forestières. Avec une nuance, c’est que la levée du liège n’entraîne pas la mort de l’arbre…En savoir +

FOCUS & INFORMATIONS

ACTUALITÉS

Le Chêne liège

Le Chêne-liège est présent en Méditerranée Occidentale depuis plus de 60 millions d’années. Cependant, les fortes variations climatiques et anthropiques de cette longue période ont réduit considérablement son aire de répartition.

Histoire

Présent depuis 60 millions d'années

Description

Description botanique

Répartition

Aire de répartition & production

Exigence écologique

Essence méditerranéo-atlantique

Histoire

Présent depuis 60 millions d'années

Le Chêne-liège est présent en Méditerranée Occidentale depuis plus de 60 millions d’années. Cependant, les fortes variations climatiques et anthropiques de cette longue période ont réduit considérablement son aire de répartition.

Les hommes ont très rapidement appris à extraire et à utiliser son écorce : le liège, dont les diverses propriétés avaient déjà été découvertes sous la Rome antique et la Grèce homérique, on en a même retrouvé des traces en Egypte. A cette époque, son utilisation était encore peu développée : bouchage d’amphores, construction de rûches, matériel de pêche,…

Description

Description botanique

Le Chêne-liège (Quercus suber L.) est une essence forestière qui a pour particularité d’avoir une écorce liégeuse extraordinairement développée, qui lui sert de protection naturelle contre le feu, ce qui fait du chêne-liège le seul arbre à pouvoir se régénérer après un incendie de forêt. Sa capacité à reconstituer son écorce et les propriétés de cette matière noble qu’est le liège ont été très tôt mises à profit par l’Homme. Ce dernier a ainsi développé au fil des siècles un artisanat puis une industrie autour du liège, qui rendirent nécessaire la mise en production des forêts de Chêne-liège – appelées suberaies – donnant ainsi naissance à une véritable sylviculture du Chêne-liège, ou subériculture.

Répartition

Aire de répartition & production de liège

Le chêne-liège est circonscrit à la région de la Méditerranée occidentale et déborde le long du sud de la façade atlantique, où les influences de la mer et de l’océan permettent de tempérer la grande amplitude des oscillations thermiques et l’aridité de la saison d’été du climat méditerranéen au sens strict.

En France, le chêne-liège se répartit selon les sources sur une surface comprise entre 50 et 100.000 hectares (selon que l’on parle de peuplements purs, mélangés ou en production). Les zones de production proprement dites se situent en Corse, dans le Var et dans les Pyrénées-Orientales (des projets de relance de la subériculture existent en Aquitaine).

Exigence écologique

Essence méditerranéo-atlantique

La répartition géographique de l’espèce est définie par ses exigences écologiques qui sont de quatre ordres : exigence en lumière, chaleur, humidité et refus des sols calcaires.

Le chêne-liège est une essence héliophile, c’est à dire de pleine lumière et exigeant une forte insolation. La cohabitation avec d’autres essences à la cime peu compacte – tels que le pin maritime (Pinus pinaster Ait.) ou le pin parasol (Pinus pinea L.) – est possible, mais c’est en peuplement pur, voire en lisière des parcelles qu’il se développera le mieux (fournissant alors par la même occasion une protection contre le vent grâce à la robustesse de son système racinaire).

Documents

Médiathèques

Lexique

L’IML est une association loi 1901 qui fut initiée par les acteurs de la forêt privée, L’IML est une association loi 1901 qui fut initiée par les acteurs de la forêt privée, L’IML est une association loi 1901 qui fut initiée par les acteurs de la forêt privée …

Financeurs

Inscription Newsletter

Vous souhaitez être informé de nos actualités tout au long de l’année ? N’hésitez pas à vous inscrire !